Au jour le jour – Franck Scurti

18 juillet - 23 août 2020
tous les week-ends* de 16h à 20h (*sauf le week-end du 15 août)
Nef du Grand Palais
gratuit

Dans le cadre de l’« été apprenant et culturel », à l’invitation de Chris Dercon, Franck Scurti installe son atelier dans la Nef du Grand Palais à partir du 6 juillet. Son travail sera visible par le public à partir du 18 juillet, les samedis et dimanches.

Je souhaitais pour cet été une oeuvre engagée et généreuse, un projet humain, basé sur la rencontre et le dialogue mais qui soit en décalage avec l’immensité impressionnante de la Nef. Et ainsi permettre au public – à tous les publics – de découvrir ce lieu vide différemment et donner l’occasion à un artiste de porter un regard sur notre époque dans une autre temporalité.
«Au jour le jour» de Franck Scurti, c’est tout à fait cela : un atelier du monde d’après où les matériaux utilisés seront des matériaux récupérés du monde d’avant et où le silence du travail et la parole de l’artiste se succéderont dans un mouvement perpétuel.
Installer l’atelier de Franck Scurti pour quelques semaines dans la Nef du Grand Palais est l’occasion unique de montrer l’envers du décor des institutions culturelles que nous sommes et pour moi un antidote à la crise inimaginable que nous avons vécue et il redonne l’élan nécessaire à la situation que nous vivons au jour le jour.
Chris Dercon
 
Au jour le jour n’est pas une exposition et encore moins un projet, c’est la réponse, en acte, d’un artiste face à une situation de crise. En installant mon atelier, en exposant ma pratique durant deux mois dans la Nef du Grand Palais, il s’agit de remettre la parole de l’artiste au premier plan et de rendre public des moments, des sensations qui sont habituellement réservés au seul domaine privé.

Monument emblématique français, le Grand Palais est aussi un symbole de l’art unique au monde grâce aux manifestations et expositions qu’y si déroulent et il me semble que dans ce moment trouble et de grandes transformations il est le lieu idéal pour porter la voix, inspirer une parole différente.

Mes oeuvres sont souvent créées à partir de choses et de signes trouvés dans les villes. Des matières dépourvues de valeurs, que je choisi parce qu’elles présentent un certain potentiel que je redéfini soigneusement, comme des rébus dont il est nécessaire de déchiffrer le sens historique, social. Emblématique de ma démarche de ces dernières années, De la Maison au Studio (et vice versa), 2012 est une oeuvre toujours en cours. Cette ligne, créée avec mes lacets de chaussures noués entre eux est ponctuée de petits déchets, détails du quotidien trouvés au sol. Aujourd’hui cette ligne mesure plus de 45 m de long et sera suspendue au « clocheton » situé au milieu de la Nef. Elle sera agrandie durant les deux mois lors de mes déplacements entre mon domicile et mon nouveau lieu de travail.

Economie, production, diffusion, ces mots résonnent si fort dans le champ artistique que l’on en oublie presque celui de création, pourtant l’on crée toujours un modèle avant de le produire en série. La création, elle, relève de l’expérience, du hasard et parfois de l’échec.

Je voudrais qu’ici « le monument » laisse place au processus, la parole de vérité associée habituellement à l’oeuvre d’art à des « tentatives » multiples. Je souhaite cet atelier sans programme, non performatif, une chronique liée à tous les détails, à tous les aléas de l’existence quotidienne et battant au rythme de l’actualité.

Loin du gigantisme et du spectaculaire, et dans le contexte de distanciation sociale qui nous est imposé pourrait s’ouvrir l’espace d’une distance critique, un moment de résilience qui me semble nécessaire afin de nouer un authentique lien entre l’artiste, l’oeuvre et le public durant cet été.
Franck Scurti
...................................
Une série d’images réalisées par Franck Scurti, comme un « journal » illustrant, au jour le jour, la vie de l’atelier seront publiés sur les réseaux sociaux du Grand Palais du 6 juillet au 23 août sous le hashtag #GrandPalaisAuJourLeJour. Elle sera accompagnée d’autres rendez-vous sur Internet et notamment d’un « live » le 17 juillet en fin d’après-midi. Tout le monde, notamment les personnes qui ne seront pas à Paris pendant l’été, pourront ainsi suivre l’acte de création, visualiser l’oeuvre en train de se faire, partager le quotidien de l’artiste et dialoguer avec lui.


Accès gratuit à la Nef du Grand Palais du samedi 18 juillet au dimanche 23 août, tous les week-ends, sauf celui du 15 août, de 16h à 20h
Voir plus

S'inscrire